06 83 83 32 43 alaingutton@myhypno.fr

Questions (et réponses) fréquentes sur l’hypnose

Dans cette page je réponds à ma manière à quelques-unes des questions les plus répandues sur l’hypnose. Qu’elles viennent de mes lectures, qu’elles m’aient été posées lors de rencontres formelles ou fortuites, elles sont souvent empruntes d’une grande curiosité et d’une avidité de comprendre.
Vous avez une question ? Posez-la moi en m’écrivant directement alaingutton@myhypno.fr

Qu'est ce que l'hypnose ?

L’hypnose est une technique, ça n’est ni de la magie, ni un don ! L’hypnose est un état naturel que nous connaissons tous déjà !

Vous trouverez de très nombreuses définitions de l’hypnose plus ou moins exactes ou précises. Ce qu’il faut en retenir, c’est qu’au-delà des définitions, l’hypnose ne peut être qu’une expérience personnelle, intime et unique. Vous ne vivrez pas le même état d’hypnose que votre voisin et sans doute pas deux fois le même état d’hypnose.

Voici la définition qu’en donne Wikipédia :

L’hypnose est un état psychologique particulier encore mal défini qui revêt certains attributs physiologiques et marqué par le fonctionnement de l’individu à un niveau d’attention autre que l’état de conscience ordinaire. Il peut, sous certaines conditions, donner l’apparence du sommeil ou du somnambulisme sans en partager toutes les caractéristiques.

Cet état est généralement provoqué chez une personne par l’action volontaire d’une autre personne. Ce processus est parfois nommé induction hypnotique.

Il se caractérise selon les individus par une réduction du champ de conscience (hyperfocalisation), une introspection, le développement d’hallucinations, de rêves, un sentiment d’absence, de dissociation, une perte des repères spatio-temporels et d’autres phénomènes variables. L’expérience hypnotique d’une personne dépend de sa personnalité, du contexte, de la méthode employée, des suggestions qui lui sont faites, de la profondeur de l’induction hypnotique, et d’autres paramètres.

Une personne peut également développer une hypnose spontanée ou provoquer soi-même sa propre hypnose. On parle alors d’autohypnose.

Il existe un débat ancien entre ceux qui considèrent l’hypnose comme un état mental spécifique et ceux qui le considèrent comme un jeu de rôle comportemental en réponse pour se conformer à une attente, ainsi que des positions médianes.

Le mot hypnose désigne également les techniques permettant de créer cet état et les pratiques thérapeutiques utilisées pendant cet état.

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypnose)

Sous hypnose ai-je toujours le contrôle ?

Dans la vie de tous les jours, nous sommes en fait le plus souvent sous contrôle : nos peurs, nos croyances, nos influences diverses nous empêchent d’être parfaitement libres de nos pensées et encore plus de nos paroles ou de nos actes.

Sous hypnose, nous contournons nos limites, nos pensées deviennent plus fluides, plus limpides et plus efficaces. Pendant une séance, vous avez la possibilité (et le pouvoir) d’arrêter à tout moment. L’hypnose s’apparente bien plus à un hyper contrôle !

« Surveille tes pensées car elles deviendront des mots.
Surveille tes mots car ils deviendront des actes.
Surveille tes actes car ils deviendront des habitudes.
Surveille tes habitudes car elles deviendront ton caractère.
Surveille ton caractère, car c’est ton destin »
                                                                              Lao Tseu

Suis-je hypnotisable ?
L’hypnose est un état de conscience modifié, sans y prêter attention, vous l’avez sans doute expérimenté à de très nombreuses reprises : en regardant un film particulièrement prenant, en réalisant une tâche minutieuse … en séance, ce même état – naturel – est simplement induit.
L'hypnose est-elle magique ?

L’hypnose n’est pas de la magie, encore moins du spectacle. Nous ne sommes pas des hypnotiseurs au sens spectaculaire du terme. Il ne s’agit que de techniques, parfaitement décrites et appliquées qui vous permettent de reprendre conscience de vos ressources. Si il y a de la magie dans l’hypnose, c’est vous qui la détenez ! Toute hypnose (comme toute prise en charge de l’humain) doit s’appuyer sur une éthique sans faille (voir la page « contact« , j’adhère à la charte éthique du SNH).

L’hypnose, comme toutes les thérapies brèves, ne peut se substituer à un traitement médicamenteux ou à un suivi médical. A ce titre, je me réserve la possibilité de prendre contact avec votre médecin traitant.

Etes-vous prêt(e) pour l'hypnose ?

Alors que je proposais une séance d’hypnose, on me répondit « je ne sais pas si je suis prêt pour l’hypnose ». Comme si, n’allant pas bien (quelle que soit la raison), il y avait des étapes avant d’aller voir …  l’hypnotiseur.
Doit-on être prêt pour aller mieux ? Y a-t-il une façon d’être prêt à aller chez le psychologue, le sophrologue ou tout autre thérapeute, mais pas chez l’hypnothérapeute ?
Pour être prêt pour l’hypnose, il faut simplement vouloir aller mieux, il faut accepter que chacun de nous a des ressources infinies qui lui permettent de changer, que ces ressources – bien présentes – sont peut-être pour l’instant inhibées (émotions trop fortes, croyances (ex. : « je ne peux pas »), éducation, etc.). L’hypnose vous permet de dépasser vos blocages passés ou présents pour aller vers un futur désiré tout en étant conscient des changements que vous déciderez de mettre en place.

A qui s'adresse l'hypnose ?

L’hypnose s’adresse à tous. Dans la mesure où il s’agit d’un état parfaitement naturel que nous vivons de nombreuses fois par jour sans y prêter attention. Adultes et enfants peuvent être accompagnés par l’hypnose.

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir comme freiné, retenu ou de penser que vous n’arriviez pas à avancer ? L’hypnose a pour but de nous remettre en mouvement, de nous redonner la liberté et la volonté d’agir.

L’hypnose n’est pas seulement utilisée pour des maux d’ordres « psychologiques », à travers le monde, on s’en sert pour pratiquer des anesthésies, pour traiter certaines allergies, faire passer des phobies et bien d’autres choses encore …

L’hypnose est un formidable outil d’accompagnement vers le bien être et plus de liberté qui s’adresse à tous..

Petite histoire de l'hypnose ericksonienne

L’hypnose ericksonienne est une thérapie brève, orientée solution (et non pas tournée vers la seule origine du problème). Reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), elle est utilisée dans les milieux hospitaliers notamment dans le cadre de la prise en charge de la douleur ou l’anesthésie (praticable uniquement par les professions habilitées).
L’hypnose existe depuis la nuit des temps, en France, ses débuts sont habituellement considérés à la fin du XVIIIème siècle avec F.A. Mesmer (qui n’a rien à voir avoir l’hypnotiseur de spectacle connu des médias). A sa suite, les plus grands médecins, psychologues ou chercheurs l’ont utilisé et étudié Charcot, Freud ou même Emile Coué par exemple.
Au milieu du XXème siècle, à la suite notamment du prix Nobel Ivan Pavlov, Milton Erickson a consacré sa vie entière à étudier puis théoriser les techniques d’hypnoses à visée thérapeutique. A sa suite, Bandler et d’autres ont donné à l’hypnose une structure précise. C’est à leurs techniques que j’ai été formé.

Pour aller plus loin : c’est ici

ALAIN GUTTON HYPNOTHERAPEUTE

Paris : 5, rue Dombasle Strasbourg : 50, rue de Zurich (Krutenau) Tél. : 06 83 83 32 43 Lundi au vendredi : toute la journée et Samedi matin

CATEGORIES DES ARTICLES